Accueil > Actualités > La varicelle

Actualités

La varicelle

"En Martinique, le nombre de cas cliniquement évocateurs de varicelle, vus en consultation de médecine de ville, a dépassé les seuils épidémiques au cours des trois dernières semaines,avec un nombre hebdomadaire moyen estimé de 180 cas suspects versus 130 cas attendus pour la période.

La varicelle

La varicelle est une infection virale très contagieuse, généralement bénigne. Elle se manifeste principalement par une éruption reconnaissable par les petites vésicules qu’elle entraîne. Elle est, en général, plus sévère chez l’adulte que chez l’enfant. Elle peut être grave chez le sujet fragile ayant un déficit immunitaire, chez la femme enceinte non immunisée, ou chez le nourrisson de moins de 6 mois.
Le Haut Conseil de la Santé Publique ne recommande pas d’exclure les enfants atteints de varicelle des collectivités, tout en rappelant que la fréquentation d’une collectivité à la phase aiguë d’une maladie infectieuse n’est pas souhaitable.
Dans une collectivité fermée où se trouvent des personnes susceptibles de faire des formes graves, les personnes atteintes de varicelle doivent être isolées.

Rappels et recommandations

Le calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales de 2015 indique que la vaccination généralisée contre la varicelle des enfants à partir de l’âge de 12 mois n’est pas recommandée dans une perspective de santé publique. La vaccination contre la varicelle est recommandée pour :

- les adolescents âgés de 12 a 18 ans n’ayant pas d’antécédent clinique de varicelle ou dont l’histoire est douteuse ; un contrôle sérologique préalable peut être pratiqué dans ce cas ;
- les femmes en âge de procréer, notamment celles ayant un projet de grossesse, et sans antécédent clinique de varicelle ; un contrôle sérologique préalable peut être pratiqué ;
- les femmes n’ayant pas d’antécédent clinique de varicelle (ou dont l’histoire est douteuse) dans les suites d’une première grossesse ;
- les adolescents à partir de 12 ans et les adultes exposés à la varicelle, immunocompétents sans antécédent de varicelle ou dont l’histoire est douteuse (le contrôle de la sérologie étant facultatif), dans les trois jours suivant l’exposition à un patient avec éruption ;
- toute personne sans antécédent de varicelle (ou dont l’histoire est douteuse) et dont la sérologie est négative, en contact étroit avec des personnes immunodéprimées (les sujets vaccinés doivent être informés de la nécessité, en cas de rash généralisé d’éviter les contacts avec les personnes immunodéprimées pendant 10 jours) ;
- les enfants candidats receveurs, dans les six mois précédant une greffe d’organe solide, sans antécédents de varicelle (ou dont l’histoire est douteuse) et dont la sérologie est négative, (avec deux doses à au moins un mois d’intervalle, et en pratiquant une surveillance du taux d’anticorps après la greffe).

La vaccination contre la varicelle est contre-indiquée pendant la grossesse. Toute grossesse doit être évitée dans le mois suivant la vaccination. Il convient de conseiller aux femmes ayant l’intention de débuter une grossesse de différer leur projet.

La vaccination contre la varicelle est recommandée pour les personnes sans antécédent de varicelle (ou dont l’histoire est douteuse) et dont la sérologie est négative, qui exercent les professions suivantes :

- professionnels en contact avec la petite enfance (crèches et collectivités d’enfants notamment) ;
- professions de santé en formation (à l’entrée en première année des études médicales ou paramédicales),
- à l’embauche ou à défaut déjà en poste, en priorité dans les services accueillant des sujets à risque de varicelle grave (immunodéprimés, services de gynéco obstétrique, néonatologie, pédiatrie, maladies infectieuses, néphrologie)."

Source ARS Martinique


Point épidémiologique - Guadeloupe/Marti...

Calendrier des vaccinations et recommand...

© IREPS Martinique - 0596 63 82 62 - Plan du site - Crédits

Autres bulletins d'actualités

Voir les bulletins plus anciens

Une information à nous signaler ?

N'hésitez pas à nous communiquer toute information qui aurait pu échapper à notre vigilance.